De l’évaluation de l’information (2)

La cartographie sera alors réalisée à partir de la typologie effectuée avec les sites recensés et examinés. L’objectif est également de mieux percevoir s’il existe des liens notamment hypertexte entre les sites repérés pour une même requête et d’éventuellement mettre en avant des références récurrentes.

Nous nous proposons de relier les risques informationnels repérés à un degré de risque médical selon leur gravité. Même si potentiellement toute mauvaise interprétation de symptômes peut être mortelle, nous souhaitons ici attribuer un indice de gravité associée de 1 à 5 (risque bénin [1] à risque mortel [5]. Les compétences associées à l’EHESP permettront d’affiner et d’évaluer plus précisément le risque médical associé. En l’état, il ne s’agit pas d’effectuer une cartographie intégrale de la relation entre risque informationnel et un risque médical précis encouru.

Techniquement, nous utiliserons des logiciels pour réaliser les différentes cartographies, navicrawler et Gephi pour réaliser un rendu interprétable D’autres logiciels de visualisation seront également utilisés pour mettre en forme les résultats de la grille et de l’enquête. Pour cela, des infographies seront réalisées. Certaines pourront être facilement consultées par le grand public.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *